Un week end à Honfleur

Escapade normande

Facebook
INSTAGRAM

Le quotidien nous agresse, nous éloigne de notre personnalité…
Pour respirer, rien de tel qu’une escapade.
La Normandie, chère aux Parisiens pour retrouver un peu de sérénité ! Si un tel séjour est bon pour eux, il est bon pour tout un chacun !

HonfleurNous avons rejoint Honfleur. Un petit nid sis au fond d’une cour nous attendait. Un coin de paradis. Aucun bruit alentour, sauf le silence.
Valises posées, nous voilà repartis en visite.
Nous avons longé les quais d’une Seine endormie et calme. Quelques habitations de ci, de là, nous saluaient. Je répondais par des clichés polis.

Chemin faisant, nous sommes arrivés à la Lieutenance.
Une autre ville nous ouvrait les bras.
Au bord des quais, de célèbres gréements dominaient le Vieux Bassin faisant face à de jeunes bateaux aux couleurs éclatantes. Des lignées d’habitations bien ordonnées, presque strictes, surplombaient les animations quotidiennes, marché et commerces.

Quelques heures à Trouville

Nous avons parcouru les quartiers et lieux de cultes incontournables : l’église Sainte Catherine et ses magnifiques blasons suspendus, le quartier de l’Enclos et de l’église Saint Léonard pour finir à la côte de Grâce où une vue imprenable n’attendait que nous.
Sur mon passage, je surprenais des Honfleurais tandis que les boutiques nous aguichaient de leurs œuvres artistiques sans rien quémander de plus.

Au retour, les mêmes quartiers, si différents, parés de leurs plus beaux habits de lumière nous offrirent un décor de cinéma : intime et calme.

Et c’est une Seine ignorée par tout Parisien, bercée par les rayons d’un soleil couchant, qui nous guida vers une nuit tranquille.

Remis de nos émotions et après une balade matinale les doigts de pieds dans l’eau et quelques instants volés d’un fleuve qui se réveille, nous décidions d’un passage à Trouville-sur-Mer.
Arrivés au bord de la Touques, au milieu de quidams endormis sous le soleil, nous avons été happés par le bruit de la fête de la mer. Une fois par an, Les Trouvillais honorent marins et pêcheurs perdus en mer.
Nous avons festoyé et profité des défilés de navires ornés de rubans, banderoles, du « gagnant » le plus fleuri, des chants et des étals regorgeant de poissons et crustacés, sans qui Trouville ne serait pas.

Retour par Sens

Toute bonne chose ayant une fin, notre escapade devait se terminer loin de la fête et des animations.
Nous avons suivi la Seine et l’avons donc abandonnée pour L’Yonne, en élisant résidence, pour une nuit, dans un petit hôtel de Sens, après une élégante révérence à la cathédrale.

Cependant, l’esprit festif ne nous avait pas quittés, et c’est dans une chambre aux couleurs chatoyantes que je décidais de terminer un weekend joyeux, par des portraits en miroir…

Laisser un commentaire