Un dans Tous – Tous dans un – Fontenoy la Joûte – Septembre 2007

Facebook
INSTAGRAM

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Patrice a toujours eu des idées paraissant le plus souvent comme farfelues aux yeux du commun des mortels.  Celle-ci  est de celles qui me paraissait « dingue » au premier abord, et lorsque nous en parlions lors de nos longues soirées passées à refaire le monde, je pensais honnêtement qu’elle serait oubliée dès le lendemain matin, perdue parmi les mille autres idées qui n’auront fait qu’effleurer nos esprits égarés.

Cependant, chacun sait que ce sont les idées les plus folles qui nous font avancer le plus loin, aller là où on ne pensait pas aller, voire là où personne n’est jamais allé.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERACette perspective a probablement fait que l’idée a survécu, puis grandi, et enfin abouti presque sept ans plus tard pour donner cette « photocartographie » des habitants du village de Fontenoy-la-Joûte, de ceux qui y séjournent régulièrement, de ceux qui y ont habité récemment, ou vont y habiter prochainement.

Et puis il y a l’alchimie des rencontres, qui font par exemple se mêler l’esprit farfelu à l’esprit cartésien et font naître les projets les plus fous : et celui-ci en est !

300 personnes à prendre en photo pour donner 300 portraits, et surtout, pour constituer une base qui servira à faire une mosaïque de 2500 photos imbriquées dans chaque portrait pour le bouquet final totalisant 750 000 images !

Mais au delà de l’aspect technique des choses, des ordinateurs et des heures de calculs nécessaires pour réaliser tout cela, il y a l’aspect humain. Sans l’accord de chacun, pas une photo ; sans la complicité de tous, aucun portrait n’aurait vu le jour.

Nous avons constaté l’adhésion des habitants et avons (presque) toujours été bien accueillis… et s’il a parfois fallu « négocier » la prise de vue, cet obstacle levé, nous avons toujours obtenu ce sourire, ce regard complice qui donne le petit supplément d’âme nécessaire à une photo pour qu’elle s’approche de l’art, ou qu’elle le devienne ?

Pour tout cela, je vous dis 300 fois merci, 2500 fois merci, 750 000 fois : Merci !

Je dédie cette galerie à Patrice Jacquemin qui est à l’initiative de ce projet.

b1

Voici encore ma « poulette » en pose, comme modèle favori de son papa. Cette fois, elle m’aura servi à réaliser mes premiers tests, et elle aura également été en couverture de « l’Est Magazine » afin d’éviter de favoriser un habitant de Fontenoy la Joûte en particulier.

Cette image est normalement faite pour être vue à une distance optimale d’environ 15 fois sa diagonale ! En clair, le format normal de la photo finale est de 70×100 cm : il faut donc se trouver à environ 20 mètres du cliché pour en apprécier les détails… paradoxal non ?

Un cliché de cette taille est composé d’environ 2500 photos au format d’un timbre poste. L’image suivante en montre un infime détail…

b2

Ce cliché montre un détail de la photo précédente. Regardez bien le petit encart en bas à droite : il vous situe la zone qui a été zoomée sur le reste de l’image. On y voit beaucoup de gens vêtus d’habits rouges. Cela s’explique tout simplement par le fait que la zone concernée est un petit bout de cocarde, dans une partie rouge.

 

Ici, on aperçoit quelques images dans leur taille optimale, c’est à dire en 70x100cm, ainsi que quelques uns des portraits de base qui auront servi de source des grandes mosaïques.

c0

Un petit aperçu de la galerie d’expo « Daniel Mengotti » dans laquelle étaient exposés les 300 portraits « source »

Une autre partie de la salle d’expo « Mengotti » et d’autres portraits « source »

Quelques portraits au format définitif. Le volume de l’ensemble des portraits, empilés comme sur cette photo, représentait environ cinq mètres cube !’

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Pour donner un avant-goût des images grand format qui seraient exposées sur l’équivalent d’une terrain de foot, nous avions mis en place un video-projecteur dans la galerie « Mengotti ». Sans le faire exprès, le doyen du village s’est assis sur un banc dans le champ du video-projecteur, et s’est ainsi fait projeter les portraits des habitants, eux-mêmes composés des portraits des autres habitants, sur son propre portrait !

 

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Merci à Emilie (à gauche sur cette photo), même si elle a refusé de figurer sur mon site internet, elle m’a été d’un grand secours au quotidien dans ce projet. C’était en quelque sorte mon « assistante » lors des prises de vues. Elle a également été d’un grand secours pour les aspects « logistiques ».

 

c7

On voit ici une partie des photos dans leur contexte final, autour de l’ancien terrain de foot, devenu le parking du village du livre.

 

Les habitants de Fontenoy la Joûte « photomosaïqués »

 

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Une nouvelle folie liée à ce projet : le soir de l’inauguration, un banquet façon « Astérix et Obélix » a réuni un maximum des habitants du village. Avant le repas, tout le monde a posé pour une photo unique en son genre.

 

 

 

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

La grue qui a servi à prendre la photo de groupe… pour la petite histoire, j’ai le vertige en haut d’un escabeau !

 

 

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

La première photo d’une longue série : Les habitants de Fontenoy la Joûte « photomosaïqués ». Toutes les photos sont présentées dans l’ordre de prise de vue, c’est à dire presque au hasard… Vous verrez ici les portraits de base ayant servi aux grandes photos mosaïques. Ces dernières ne peuvent être présentées ici en raison du caractère spécifique qu’elles imposent. En effet, elles sont faites pour être vues à une distance considérable, et l’intérêt de les montrer en petite taille à l’écran serait relativement restreint. En fin de série, il y a 7 clichés dont je n’ai pas réalisé les prises de vues pour diverses raisons, essentiellement en raison de l’absence des personnes concernées lors de mes nombreux passages au village dans le cadre de ce projet. D’autres avaient également malheureusement disparu avant que le projet ne débute, et les présenter ici caractérise le fait que nous pensions qu’ils faisaient partie de l’âme du village.

 

La galerie de portraits complète, n’hésitez pas à cliquer sur les portraits pour les agrandir :

Laisser un commentaire