La main du photographe, le regard d’un ange et le parapluie

Une fois n’est pas coutume, je vous livre ici l’histoire d’une seule image, plutôt que celle d’une galerie toute entière.

Cette image a été prise lors d’un week-end à Troyes et dans les environs, lors d’une pose bien méritée, très orientée « séchage ». En buvant mon café, j’ai shooté plusieurs fois à l’intérieur, une ou deux images sympa, mais sans plus.

Je me suis ensuite attardé sur ce qu’il se passait dehors, c’est à dire rien !

J’ai quand même fait la mise au point sur la vitre, dans l’espoir de voir passer quelques téméraires bravant la pluie, armé de mon 50mm f1.4 ouvert à 3.5 pour l’occasion. Un seul passant a répondu à ce vœu, un seul déclenchement, une seule  image. Sur le moment, j’ai bien vu le reflet bleu sur la droite de l’image : après avoir un peu cherché, j’ai trouvé une guirlande à l’intérieur du café, clignotant rapidement. Elle s’est figée juste au bon moment.

De retour à la maison, un petit tour sur Lightroom, et je vois également mon bras, ma main, et plus surprenant, un visage dessiné par les lumières dans le prolongement de mes doigts. Vous ne le voyez pas forcément, et c’est là que l’imaginaire trouve sa place. Et vous, que voyez-vous ?

Articles liés

Laisser un commentaire