Street photography : un art venu de la rue

La street photography appelée aussi en bon français « photographie de rue » est née à la fin du XIXème siècle, initiée par quelques photographes inspirés par la légèreté de leurs concitoyens avec la notion des temps libres venus récompenser les heures de dur labeur.
Le photographe de rue capture les scènes au gré de ballades citadines, dans les parcs, et met en scène les passants et badauds, devenus stars le temps d’une photo.

La photo de rue : une activité nomade

YAU_4070Ces dernières années, la qualité des appareils numériques, leur légèreté et leur compacité permettent aux photographes adeptes de street photography de se fondre dans le décor et de pouvoir ainsi capturer les clichés les plus improbables.
Car si ce style de prise de vue ne nécessite pas de sujet précis, ni de mise en scène à proprement dit, toute la difficulté de cet art récent réside en la faculté du photographe à passer inaperçu de son sujet.
C’est en laissant libre court à son imagination et à son regard pertinent que le photographe saura saisir et immortaliser l’instant présent et tant inattendu.
Quelques fois, le choix d’un lieu précis et choisi par le photographe donne libre cours à l’inspiration… Il suffit alors de s’installer confortablement et d’attendre, prêt à saisir un regard chargé d’émotions, une situation décalée et déclencher son appareil au moment voulu pour immortaliser à jamais ce que l’œil aiguisé du photographe à perçu le temps d’un instant.

Un art de rue chargé d’émotions

Cours Photo Groupon-9La street photography révèle à la prise de vue ce que l’œil du promeneur ne peut déceler parce que préoccupé par la foule, le bruit et les conversations. Chacun vaque à ses occupations, emporté par le rythme effréné de la vie et passe à côté de scènes surprenantes et remarquables.
Le photographe ne choisit pas son sujet. Il le capture au hasard des situations et de l’occasion qui se présentent à lui : ici, un regard complice et bienveillant d’une maman guidant son enfant dans ses premières tentatives à vélo, là un vieillard pensif écumant les heures appuyé sur sa canne.
C’est le regard du photographe qui donnera à la prise de vue sa valeur artistique. Son angle de vision, son souci de la mise en scène, le cadrage et les jeux de lumière rendent alors exceptionnel et unique, le détail improbable d’une situation banale.
Chacun connaît d’ailleurs le célèbre cliché du « Baiser de l’hôtel de ville » de Robert Doisneau. La qualité du cadrage et la réactivité du photographe capable de saisir la spontanéité de ce baiser ont fait de cette photo un des best-sellers de la photographie.

Street photography : agilité et sens de l’humour

Quelques clichés peuvent surprendre et prêter à sourire. C’est le regard amusé du photographe qui donnera le ton à ces photos de rue. Certaines scènes relèvent subtilement de la photographie humoristique et sont très prisées de certains photographes au regard certes un peu décalé, amusé mais toujours dans le respect de l’autre. La photographie de rue est avant tout la prise de vue de l’Humain dans son environnement et dans toutes ses dimensions.

Le droit à l’image

Ce droit relativement récent protège l’utilisation qui est faite de ces photographies. Chacun peut ainsi demander à ne pas figurer sur une prise de vue. Dans le cas de la street photography, l’exercice se corse lorsque le shooting est fait à l’insu des sujets mis en scène dans un lieu public.
Toutefois et dans la pratique, il suffit généralement d’un léger sourire pour que le photographe obtienne l’accord de principe de son sujet ; celui-ci bien flatté d’être l’objet de tant d’intérêt.
Cet échange intime entre le photographe et son sujet se conclue bien souvent par l’envoi gratuit du plus beau cliché, souvenirs intemporels d’un court moment de vie saisi par le regard avisé d’un professionnel.

Honfleur-107-2-Modifier.jpgYAU_8032.jpgYAU_0350-Modifier.jpgYAU_0353-Modifier.jpgYAU_0357-Modifier.jpgYAU_0368-Modifier.jpg19749529613_4314fda29a_o.jpgyau_5206jpg_16932703909_o.jpgyau_5196jpg_17092936166_o.jpgyau_4947jpg_16932699359_o.jpgvive-la-france-jpg_15446675451_o.jpgune-petite-ballade-a-la-rochelle-13jpg_15498042079_o.jpgune-petite-ballade-a-la-rochelle-10jpg_15432413430_o.jpgune-matinee-a-strasbourg-9jpg_15014259824_o.jpgune-matinee-a-strasbourg-94jpg_15504294678_o.jpgune-matinee-a-strasbourg-68jpg_15686924051_o.jpgune-matinee-a-strasbourg-55jpg_15673174151_o.jpgune-matinee-a-strasbourg-49jpg_15502905599_o.jpgune-matinee-a-strasbourg-46jpg_15686824761_o.jpgune-matinee-a-strasbourg-44jpg_15503334338_o.jpgune-matinee-a-strasbourg-42jpg_15503332058_o.jpgune-matinee-a-strasbourg-38jpg_15068771184_o.jpgune-matinee-a-strasbourg-37jpg_15690179762_o.jpgune-matinee-a-strasbourg-33jpg_15068633394_o.jpgune-matinee-a-strasbourg-111jpg_15448604749_o.jpgune-matinee-a-strasbourg-107jpg_15711964975_o.jpgune-matinee-a-strasbourg-105jpg_15454036460_o.jpgune-matinee-a-strasbourg-104jpg_15775409135_o.jpgspectacle-de-ruejpg_15438837596_o.jpgsieste-coquinejpg_15450094922_o.jpgretour-de-marchejpg_15447543421_o.jpgpict0613_dxojpg_14917017383_o.jpgpas-contentejpg_15461479422_o.jpgparadoxe-temporel-2jpg_15449944745_o.jpgon-samuse-comme-des-petits-fous-jpg_15274954719_o.jpgne-pas-franchir-la-lignejpg_15288913128_o.jpgmodejpg_15427235856_o.jpgmiam-miamjpg_15263812037_o.jpgmarche-nocturne-du-girmont-val-dajol-27jpg_15263236368_o.jpgmadame-nutellajpg_15573677658_o.jpglaissez-nous-sortir-jpg_15263734519_o.jpglac-de-xomrupt-longemer-3jpg_15560518337_o.jpgla-tete-en-basjpg_15264154280_o.jpgla-braderie-de-remiremontjpg_15263140777_o.jpghello-kjpg_15263032437_o.jpgfontaine-fontenoy-la-joutejpg_15480160762_o.jpgcours-photo-groupon-9jpg_16742278898_o.jpgcours-photo-groupon-4jpg_16928963421_o.jpgcours-photo-groupon-37jpg_16307571824_o.jpgcours-photo-groupon-23jpg_16742511660_o.jpgcoupe-gorgejpg_15450168315_o.jpgbouchelem-2jpg_15451087775_o.jpg

    Facebook
    Facebook