Tour d’horizon photographique

Traces de passion

Un rêveur, c’est tout ou presque. Le rêveur qui a oublié de suivre les cours d’histoire et de géographie, voire plus, qui passait la plus grande partie de son temps à regarder dehors, s’il n’y avait pas mieux à voir que sur le tableau vert. Eh si, il y avait toujours mieux : un héron qui passait, frôlant les nuages, majestueux, un pote sorti de cours pissait sous le préau, s’entraînant à celui qui « pisse le plus haut » pour la prochaine récré, les corbeaux qui emmerdaient les pies au milieu de la cour, et bien d’autres choses encore qui me donnaient de bonnes raisons d’avoir 2,5 de moyenne en Allemand, grand désespoir de ma mère.

Du coup, je remercie sincèrement tous les profs qui ont abandonné l’idée de ma faire progresser dans des matières que j’avais délaissées au profit de l’exercice du regard hors du cadre.

Regarder hors du cadre, voir le petit détail que personne n’a remarqué, s’attacher à la futilité d’une petite chose qui fait oublier la grande posée juste à côté. C’est justement cela que le photographe met souvent dans le cadre du viseur. Quant à moi, j’essaye. Et cela, depuis quelques années. Certes, ce n’est pas toujours réussi, mais quand même, parfois le regard d’un visiteur se fige sur une image, ses yeux se perdent puis s’éclairent, son visage se détend, et là, à cet instant précis, je peux me dire que j’ai réussi quelque chose. Quelque chose où il y a bien plus que de la technique, de la technologie et des méga-pixels, juste un tout petit supplément d’âme.

Bonne visite à vous !


Derniers articles

 

Règle des tiers et triangle d'or

Règle des tiers et triangle d'or

La "fameuse" règle des tiers est utilisée, souvent, et un peu à toutes les sauces. Elle se prête généralement très bien à des cadrages assez simples, et il faut le reconnaître, même si c'est un peu caricatural, c'est bigrement efficace ! En revanche, si on sort des sentiers battus en terme de cadrage, notamment avec un cadrage de biais, cette règle n'est plus applicable en l'état. En effet, la règle des tiers permet généralement de donner des lignes d'ancrage du sol, de l'horizon, des points d'intérêts pour placer les personnages (...), mais qu'en est-il lorsque le sol est penché ? En fait, si on y regarde bien, elle peut encore nous être d'un grand secours. Une fois de plus, elle peut nous donner des points de "tension", qui vont nous donner des repères pour placer les éléments forts de notre image. C'est tout particulièrement le cas avec les yeux des sujets présents, que ce soient des humains, des animaux, ou bien encore des insectes... Et si on va plus loin dans l'étude[...]
La tourbière de Machais

La tourbière de Machais

Située à quelques kilomètres du centre de la Bresse, cette tourbière est une réserve naturelle protégée. Elle abrite un écosystème très particulier et typique. Pour une fois, je ne me suis intéressé qu'à l'aspect "extérieur", me contentant de quelques prises de vues d'ensemble, l'objectif macro étant resté bien au chaud... Voici donc quelques images qui montrent la tourbière elle-même, mais aussi son environnement voisin, notamment un sentier qui permet de la surplomber et d'apercevoir l'étang entre les arbres. [...]
La photographie, c'est génétique ?

La photographie, c'est génétique ?

Une fois n'est pas coutume, voici une image qui ne m'appartient pas, enfin, pas directement ! Cette photo a été prise par mon père, probablement au début des années 1970... Francine, la voisine lui servait régulièrement de modèle dans le petit village de Lohuëc dans les Côtes d'Armor, ou encore, les "Côtes du Nord" de l'époque. C'est de la "street photography" en quelques sortes ! C'est en travaillant sur le projet, exaltant s'il en est, de la "Boîte à mémoire" pour le site Kipstory.com que je redécouvre quelques petits trésors cachés dans de vielles boîtes : c'est ça l'esprit "Kipstory". La restauration de souvenirs divers, dont les négatifs qui font partie partie des prestations qui y sont proposées, je découvre combien il est plaisant de faire revivre ces souvenirs, et surtout, les faire passer à la postérité. Je me surprends également à penser que ma passion pour la photographie n'est pas arrivée au hasard. Bercé tout petit par l'odeur des films en cours de développement d[...]
Les grandes gueules : spectacle vivant à Vagney

Les grandes gueules : spectacle vivant à Vagney

Hier à Vagney dans les Vosges, superbe spectacle reproduisant le "making of" du film "Les grandes gueules", justement tourné dans notre région entre avril et juillet 1965. L'ambiance se prêtait forcément à un traitement noir et blanc ! [...]
    Facebook
    Facebook